Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -30%
Promotion sur les maillots de football Nike des ...
Voir le deal
62.97 €

 

 Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 12935
Age : 38
Localisation : sept frères 14380
Date d'inscription : 16/01/2007

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  Empty
MessageSujet: Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray    Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  0fea440f118fd9900f40Mar 15 Jan - 1:03

Salon de Detroit : Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray - lundi 14 janvier 2013

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  547623chevroletcorvette1

C'est à la veille de l’ouverture du salon de Detroit dans la nuit de dimanche 13 à lundi 14 janvier, que Chevrolet, la principale marque du constructeur automobile américain General Motors (GM) a présenté officiellement la septième version de sa mythique voiture de sport, la Corvette C7 Baptisée Stingray.

La Corvette Stingray 2014 est le modèle de série le plus puissant jamais produit, offrant une puissance estimée de 450 ch (335 kW) avec 610 Nm de couple. C’est aussi le modèle de série offrant les performances les meilleures, capable de franchir le 0 à 100 km/h en moins de quatre secondes et d’atteindre plus de 1 g en adhérence en virage. Et de plus, elle devrait être la Corvette la plus sobre, sous la barre des 9,0 l/100 km atteints par le modèle actuel.

« A l’image des Sting Ray 1963, les meilleures Corvette arborent des performances au plus haut niveau, des équipements sophistiqués, un design à couper le souffle et des sensations au volant impressionnantes, » déclare Mark Reuss, Président de General Motors Amérique du Nord. « La nouvelle Corvette dépasse tout ce qui est connu, grâce aux progrès réalisés aujourd’hui en matière de design, d’ingénierie et de technologie. »

La nouvelle Corvette Stingray ne partage que deux pièces avec la précédente génération de Corvette. Elle dispose d’une structure et d’une plateforme complètement nouvelles, d’un groupe motopropulseur repensé tout comme les accessoires qui l’accompagnent, mais aussi d’une ligne et d’un aménagement intérieur totalement inédits. Voici les principaux éléments :

• L’intérieur reçoit comprend de la véritable fibre de carbone, de l'aluminium et du cuir cousu à la main, deux choix de nouveaux sièges sont disponibles (GT ou Sport compétition) chacun doté d'une structure de magnésium léger pour un soutien exceptionnel et un double écran de couleur à haute résolution de huit pouces pour les informations conducteur et d'info-divertissement, ainsi que l' affichage tête haute.

• Les technologies avancées destinées au pilote, y compris un sélecteur cinq positions "Drive Mode" permettant de surveiller 12 paramètres et une nouvelle transmission manuelle à sept rapports avec "Rev Matching" actif qui anticipe les sélections de vitesses et adapte le régime moteur pour des changements de vitesse toujours parfaits. Une boite automatique à 6 rapports avec commande à palettes est également disponible.

• Un tout nouveau V8 LT1 (Small Block) de 6.2 litres disposant de dernières technologies modernes avec l'injection directe, la désactivation des cylindres, la distribution à calage variable en continu et un système de combustion avancé qui fournit plus de puissance tout en consommant moins de carburant.

• La Stingray fait appel aux matériaux légers : le capot et le panneau de toit sont en fibre de carbone, les ailes et les portes et les panneaux en composites. Le soubassement est en composite nanotube de carbone et une nouvelle structure en aluminium permet de gagner du poids à l’arrière et d’obtenir une répartition optimale de poids 50/50, bénéficiant à l’excellent rapport poids/puissance

• La carrosserie aux formes sculpturales est marquée par le montage des feux à diodes électroluminescentes. Avec une aérodynamique issue de l’expérience de la course, elle affiche une faible traînée et bénéficie d’appendices efficaces qui lui assurent stabilité et bon comportement sur circuit

• Destiné à l’évolution sur circuit, le Pack Performance Z51 comprend : un différentiel électronique à glissement limité, une lubrification par carter sec, un freinage intégral, un radiateur pour le différentiel et la transmission ainsi qu’un pack aérodynamique dédié qui améliore la stabilité à haute vitesse.

« Stingray est l'un des noms les plus connus de l'histoire de l'automobile, » souligne Ed Welburn, vice-président de GM du du Design international. « Nous savions que nous ne pouvions pas utiliser le nom de Stingray sans que la nouvelle voiture soit vraiment à la hauteur de l'héritage. Le résultat est une nouvelle Corvette Stingray qui rompt avec la tradition, tout en restant immédiatement reconnaissable comme une Corvette, et ce dans le monde entier. »

« Nous sommes convaincus que la Corvette représente les valeurs futures de la voiture de sport, car elle offre plus de puissance, plus de plaisir de conduite et une consommation encore mieux maitrisée, » assure Tadge Juechter, Ingénieur en chef Corvette. « Le résultat transparait avec de meilleurs chiffres dans tous les domaines. La Corvette 2014 offre des accélérations plus fortes, une meilleure performance de freinage, un meilleur comportement sur circuit et en plus, la consommation la plus faible pour une Corvette de série. »

La nouvelle Corvette Stingray sera construite à GM Bowling Green, au Kentucky, l'usine de montage, qui a subi une mise à jour 131 millions de dollars US, dont environ 52 millions de dollars pour un nouvel atelier de carrosserie pour fabriquer le châssis en aluminium en interne, pour la première fois. La Corvette Stingray coupé 2014 sera en vente au cours du troisième trimestre de 2013.

Un habitacle de haute technologie aux finitions soignées

• De beaux matériaux, comme le véritable aluminium ou la fibre de carbone optionnelle
• Meilleure relation avec la route grâce au volant de petit diamètre et aux deux nouvelles options de sièges
• Equipements avancés, comme les deux écrans de série à haute résolution et l’option affichage couleur tête haute

L’habitacle de la Corvette Stingray allie matériaux nobles au montage soigné avec des équipements de pointe qui permettent au conducteur d’être plus en phase avec la route et plus impliqué, comme le souligne Helen Emsley, qui a dirigé le design intérieur.

« Chaque élément et chaque détail de l’intérieur sont conçus pour améliorer le rapport du conducteur avec la Corvette, » explique Helen Emsley. « Tout commence avec le mouvement enveloppant de la planche de bord, comme dans un chasseur. L’impression se poursuit avec le volant de plus petit diamètre et les sièges offrant un excellent maintien ou encore avec les écrans haute définition reconfigurables. Le tout se termine avec des matériaux magnifiques. »

Le volant de plus petit diamètre (360 mm) offre une sensation plus directe et immédiate aux réactions de la direction. L’attention portée au conducteur s’étend jusqu’aux moindres détails, comme ce volant au gainage terminé par des coutures plates, de manière à offrir sous les doigts une sensation lisse et uniforme.

Le soin apporté aux coutures est également visible sur l’habillage en cuir Nappa disponible sur les nouveaux sièges. Deux possibilités sont proposées : un siège GT pour toute situation, et un siège Compétition avec rembourrages latéraux plus marqués, offrant un maintien plus important pour le circuit.

La structure des deux sièges est en magnésium et offre ainsi une plus grande résistance avec moins de poids qu’une armature en acier comparable. Elle est également plus rigide, ce qui contribue au meilleur soutien ressenti lors de la conduite.

D’autres détails de l’intérieur sont issus des « journées d’études » des designers passés sur le piste d’essai GM de Milford, dans le Michigan, où les heures passées à rouler à grande vitesse ont abouti à la conception et à l’implantation de plusieurs éléments, comme cette poignée de maintien renforcée en acier sur la console centrale pour le passager, ou à la pose d’un revêtement souple sur le bord de la console, sur lequel le conducteur s’appuie naturellement dans les virages abordés à haute vitesse.

Le circuit a également influencé des éléments comme les écrans d’affichage reconfigurables ou l’affichage tête haute : ils varient selon le mode de conduite, pouvant même adopter un look compétition inspiré de la C6.R.

Le monde de la performance évoqué par certains éléments de l’habitacle de la nouvelle Corvette Stingray sont mis en valeur par un soin sans précédent porté aux détails et par la qualité de réalisation. L’habillage du poste de conduite adopte un profil en arche, et la planche de bord se fond de manière harmonieuse dans les contreportes.

Tous les modèles disposent d’un habitacle au gainage intégral, où chaque surface est habillée de matières de qualité douces au toucher. Les matières proposées sont, selon le niveau de finition, du cuir Nappa, de l’aluminium, de la fibre de carbone et de la suédine.

Savoir-faire artisanal et précision industrielle se mêlent de manière à obtenir dans l’habitacle un montage, une finition et une ambiance de grande classe. La planche de bord gainée de cuir, par exemple, se pare de peaux sélectionnées et montées à la main pour obtenir une meilleure correspondance des grains, tandis que les coutures sont assurées par des robots qui réalisent des coutures parfaites.

On trouve même un mini écran à LED pour la commande de climatisation côté passager, implanté au-dessous de l’ouïe d’aération, bien séparé des réglages de la voiture sur le tableau de bord.

« Pour assurer la qualité élevée de l’intérieur, nous avons passé beaucoup de temps à travailler sur chaîne aux côtés des équipes qui montent au quotidien la Corvette dans l’usine de Bowling Green, » explique Ryan Vaughan, Directeur du design intérieur. « Et grâce à cette collaboration entre le design, l’ingénierie et la fabrication, nous avons pu faire des adaptations qui nous ont permis de respecter l’intégrité du design, en améliorant le processus d’assemblage pour parvenir en fin de compte à ce que nous pensons être un intérieur de classe mondial. »

Des équipements orientés sur la conduite

• Le sélecteur Mode de Conduite optimise 12 réglages de la voiture
• Les écrans et l’affichage tête haute sont réglables selon les préférences du conducteur
• L’écran tactile central utilise la technologie de reconnaissance de mouvement

Au cœur des équipements axés sur la conduite de la Corvette Stingray se trouve le sélecteur de Mode de Conduite implanté dans le poste de pilotage, qui permet au conducteur d’optimiser la voiture en fonction de ses préférences et du profil de route rencontré au travers de cinq positions : Pluie, Eco, Tour, Sport et Circuit.

« La nouvelle Corvette Stingray est véritablement trois voitures en une : elle offre le confort et la fonctionnalité d’une GT sur les longs parcours, la connectivité et l’info-divertissement d’une berline lors des déplacements urbains, et les accélérations, la tenue de route et le freinage d’une voiture taillée pour le circuit, » fait valoir Harlan Charles, chef de produit.

« Avec le sélecteur de Mode de Conduite, nous avons voulu donner au conducteur un moyen facile de régler pratiquement tous les paramètres de la voiture pour les adapter à son environnement. Il en résulte une conduite plus enrichissante, parfaitement maitrisée, que vous soyez en train de rouler sous une pluie diluvienne ou d’aborder à fond le fameux Corkscrew du circuit de Laguna Seca. »

Le sélecteur de Mode de Conduite est facile à utiliser grâce à un potentiomètre rotatif implanté près du levier de vitesses. Le mode Tour est le réglage par défaut, adapté à une conduite de tous les jours. Le mode Pluie est conçu principalement pour rouler en toute confiance dans la pluie et la neige. Le Mode Eco est destiné à rouler le plus économiquement possible. Le Mode Sport est adapté aux tentantes petites routes sinueuses, tandis que le Mode Circuit est fait pour la piste.

« Dès l’aube du processus de développement, nous avons passé beaucoup de temps sur la piste, à exiger beaucoup de la Corvette. Ce procédé a donné naissance à de nombreux détails de l’habitacle, comme l’affichage du compteur en Mode Circuit, » explique Ryan Vaughan. « A 200 km/h, votre champ de vision prend un peu la forme d’un tunnel, parce que vous vous concentrez sur le prochain virage. A ce moment-là, il est inutile de connaître le titre de la prochaine chanson jouée sur le poste. »

Douze paramètres peuvent être réglés grâce au sélecteur de modes :

• Configuration des compteurs : Les modes Tour, Eco et Pluie offrent l’affichage des informations du partiel, de l’audio et de la navigation. Le Mode Sport affiche des compteurs classiques de voiture de sport, faciles à lire. La configuration en Mode Circuit reprend l’affichage des compteurs à la manière de la voiture de course Corvette Racing C6.R, avec un chrono

• Commande d’accélérateur électronique : elle permet d’ajuster la courbe de puissance en fonction de la position de la pédale pour le mode sélectionné, afin d’offrir une meilleure réactivité

• Palettes de la boîte automatique : elles permettent de régler les points de passages de vitesses

• Désactivation des cylindres : en mode normal, le moteur LT1 utilise la puissance du V8 pendant l’accélération et la puissance du V4 pour le régime de croisière ; en mode Eco, le moteur reste en mode V4 afin d’améliorer les consommations à moins qu’un surcroit de puissance soit exigé

• Echappement (échappement actif) : ce système permet d’ouvrir des soupapes placées sur l’échappement pilotées électroniquement afin d’améliorer le bruit du V8 en fonction du mode sélectionné

• Différentiel à glissement limité électronique (Z51) : il règle le taux auquel le différentiel à glissement limité intervient, pour obtenir un bon équilibre entre stabilité et vivacité dans des situations de conduite différentes ; le comportement est plus agressif dans les modes Sport et Circuit

• Direction : l’assistance est réglée selon les modes pour offrir au conducteur une réaction en phase avec la situation de conduite

• Magnetic Ride Control : le système adapte les lois d’amortissement en fonction du revêtement de la route, et offre un réglage allant du confort à la conduite exigeante

• Launch Control : disponible en modes Sport et Circuit pour les transmissions manuelles et automatiques, il permet de disposer d’une accélération maximale

• Contrôle de trajectoire StabiliTrak actif : un réglage « Compétition » est disponible dans les modes Sport et Circuit et convient particulièrement aux évolutions sur piste. Il peut également être désactivé, donnant au conducteur un contrôle complet

• Antipatinage : le Mode Pluie adapte le couple moteur et l’antipatinage à la conduite dans des conditions météo défavorables

• Performance Traction Manager : disponible en modes Sport et Circuit, il offre cinq réglages de réduction du couple et d’intervention du seuil de freinage pour la conduite sur piste.

Trois écrans reconfigurables, dont deux écrans de 8 pouces et l’affichage tête haute couleur, se chargent de donner une information personnalisée et montrent les divers réglages de chaque mode de conduite.

Les deux écrans de 8 pouces offrent une excellente visibilité en plein soleil, avec une luminosité de 650 cd/m² pour celui intégré dans le tableau de bord et de 1.000 cd/m² pour celui de la console centrale, ce qui en fait un des écrans les plus lumineux du marché. L’écran de la console centrale dispose aussi d’une gestion par reconnaissance gestuelle. Il pivote pour révéler un compartiment masqué comprenant un port USB pour recharger un appareil ou le connecter.

La Corvette Stingray offre un système avancé d’info-divertissement, avec le Chevrolet MyLink et une radio haute définition, ainsi que la dernière version du système OnStar avec des cartes de navigation 3D. Une parfaite connectivité est assurée par le port USB supplémentaire situé dans la console centrale, la prise audio autonome et le logement pour carte SD.

Le système audio haut de gamme à 10 haut-parleurs proposé en option comprend un caisson de basses et deux subwoofers – et des haut-parleurs avec des aimants en terres rares qui offrent une qualité sonore supérieure pour leur poids et leur taille.

Sur l’élégante et efficace carrosserie de la Corvette Stingray, chaque ligne est importante

• Un design aérodynamique intégrant les enseignements du Corvette Racing
• Une signature lumineuse comprenant d’élégants feux de jour à diodes, des phares xénon et des feux arrière à LED indirectes
• Un capot et un panneau de toit amovible en fibre de carbone au profit de la répartition de poids avant/arrière

Le style provoquant de la Corvette Stingray se révèle aussi efficace qu’élégant, estime Ken Parkinson, Directeur exécutif du design global.

« Développer une nouvelle Corvette, le rêve de tout designer, n’est pas une tâche facile, » concède Ken Parkinson. « L’objectif était d’avoir un design fort et personnel qui communique sur la technologie avancée de la voiture, tout en participant aussi à ses performances globales, aussi bien dans le domaine de domaine de l’aérodynamique que du circuit. C’est ainsi que nous avons abouti à la nouvelle Corvette Stingray – une voiture fantastique qui sait innover tout en restant fidèle aux fondamentaux qui font d’une Corvette une Corvette. »

Bien qu’aucun détail ne soit repris des générations précédentes, la nouvelle Corvette Stingray a toujours la silhouette qui la caractérise, avec la grande longueur séparant l’essieu avant de la planche de bord, l’habitacle évoquant la verrière d’un avion de chasse et les feux arrière à éléments doubles. Sur ces bases, les designers ont élaboré une forme puisant à deux sources très différentes : l’aéronautique et la nature.

« Pour que la nouvelle Corvette puisse s’appeler Stingray, elle devait provoquer un incroyable choc visuel, tenace – tout comme le modèle original de 1963, » explique Tom Peters, Directeur du design extérieur. « Cet impact visuel est évident sur les avions de chasse, sur le Stingray lui-même et la raie. Ils doivent leur beauté à leur fonction, puisque l’un est conçu pour fendre l’air et l’autre l’eau le plus rapidement et efficacement que possible. Comme pour les avions et les formes vivantes, chaque transition entre les surfaces de la Corvette Stingray sert un objectif avec beauté et harmonie. »

L’éclairage est un élément qui signe le design de la Corvette Stingray et renforce son esthétique high-tech. A l’avant, les LED blanches indirectes composent des élégants feux de jour. Ils sont intégrés dans un boîtier noir et chrome abritant aussi les projecteurs xénon offerts en série. Les clignotants disposent d’un éclairage à diodes couleur ambre.

Les nouveaux feux arrière s’éloignent le plus de la tradition et sont parmi les éléments les plus spectaculaires de la voiture. Les blocs optiques sculptés en trois dimensions abritent un innovant éclairage indirect à LED. Cet éclairage de pointe utilise des diodes masquées qui émettent la lumière depuis le fond du boîtier et l’envoient sur un réflecteur arrière, créant un halo homogène. Les ampoules à LED sont aussi utilisées pour les feux de recul blancs. Les feux arrière intègrent des efficaces sorties d’air d’inspiration aéronautique destinées à évacuer l’air des radiateurs de la transmission et du différentiel, quand la voiture en est équipée.

« Que ce soit à l’avant ou à l’arrière, la signature lumineuse met en lumière la nouvelle Corvette, » assure Tom Peters. « Elle est magnifique, menaçante et un peu intimidante. Ces feux confèrent à la Corvette une esthétique de nuit qui la fait ne ressembler à rien d’autre dans la rue. »

En ce qui concerne l’aérodynamique, la nouvelle Stingray est sans pareille. Des programmes sophistiqués de modélisation assistée par ordinateur ont été utilisés pour prévoir et suivre les flux d’air au-dessus, sous et à travers la caisse de la nouvelle Corvette. Les ingénieurs et les designers se sont également servis des données glanées lors des courses du Corvette Racing – avec la saison la plus fructueuse de l’American Le Mans Series et un titre de champion 2012 en catégorie GT – qui ont permis d’équilibrer l’adhérence des trains avant et arrière et garantir la stabilité à haute vitesse.

De nombreuses heures ont été passées en soufflerie à sculpter à la main les surfaces pour concilier esthétique et performances. Voici les principaux résultats de ces travaux sur l’extérieur :

• Tous les modèles bénéficient d’une nouvelle disposition des ouvertures de calandre et de capot. L’évacuation de l’air par le capot réduit la déportance frontale, ce qui améliore la réponse de la direction à haute vitesse

• Les flancs creusés participent également à abaisser la pression de l’air sous le capot, afin de réduire la traînée aérodynamique

• Les modèles dotés de la transmission automatique ou du pack Performance Z51 disposent d’une entrée d’air à gauche côté conducteur, qui dirige l’air vers un radiateur destiné au liquide de transmission. La même chose peut exister côté passager pour diriger l’air sur un radiateur destiné au différentiel électronique à glissement limité

• L’air des radiateurs du différentiel et de la transmission ressort par des ouvertures dans les feux arrière d’inspiration aéronautique et les sorties d’air du carénage inférieur arrière

• Le pack Performance Z51 comprend des écopes de refroidissement pour les freins, un aileron arrière unique et des déflecteurs de vent supplémentaires pour un meilleur comportement sur circuit.

« Chaque centimètre carré de la carrosserie de la Corvette 2014 est conçu pour la conduite à hautes performances, » commente Kirk Bennion, Directeur du design extérieur. « L’équipe est parvenue à un excellent équilibre entre faible traînée aérodynamique, pour abaisser les consommations, et éléments participant aux performances, qui donnent une meilleure stabilité et un meilleur comportement sur circuit – le tout avec une ligne sculpturale qui sollicite tous les sens, comme sait le faire la Corvette depuis six décennies. »

Une bête de course adaptée à la route

• Le nouveau châssis en aluminium est 57% plus rigide et plus léger de 45 kg que le châssis acier actuel
• L’emploi de matériaux composites, la fibre de carbone pour le capot et les panneaux de toit, le SMC pour les ailes et les portes et la fibre nanotubes de carbone (NDC) pour le soubassement, a permis de réduire le poids de la caisse de 17 kg
• Le V8 LT1 utilise des technologies de pointe pour délivrer plus de chevaux avec moins de carburant et est accouplé à une boîte manuelle à sept vitesses exclusive avec système Active Rev Matching pour des changements de rapports plus précis

La nouvelle Corvette Stingray profite pleinement d’un transfert de technologie avec le programme Corvette Racing. Elle utilise ainsi des matériaux légers et des techniques de fabrication avancées qui lui permettent de parvenir à une répartition idéale de poids 50/50 et de bénéficier d’un rapport poids/puissance exceptionnel.

« Depuis toujours Chevrolet a su exploiter les enseignements de la compétition pour améliorer les voitures de production, et cela n’a jamais été aussi évident que sur la Corvette, » fait observer Tadge Juechter. « Nous adaptons en permanence directement sur les voitures de production des technologies et des stratégies conçues pour le programme compétition de la Corvette. L’influence de la course peut se voir dans quasiment tous les domaines sur la nouvelle Corvette Stingray, depuis sa conception aérodynamique jusqu’à l’utilisation de la fibre de carbone, en passant par les systèmes de refroidissement et même dans le système de freinage. »

La base sur laquelle la Corvette repose est technologiquement évoluée, puisqu’il s’agit d’une toute nouvelle ossature aluminium 57% plus rigide et plus légère de 45 kg. La plus grande rigidité en torsion réduit les bruits parasites et améliore le comportement.

Par rapport à la génération précédente, qui utilisait sur toute la longueur des longerons hydroformés offrant une épaisseur constante de 2 mm, le châssis de la nouvelle Corvette dispose de longerons composés de cinq segments en aluminium aux épaisseurs variables. Ils présentent des éléments en aluminium à chaque extrémité, leur section centrale étant constituée d’un longeron, et ils offrent des points d’ancrages en fonte moulée aux interfaces avec la suspension. Chaque section est adaptée à sa fonction – avec des épaisseurs variant de 2 mm à 11 mm – et varie en section, en forme et en résistance afin de répondre au mieux aux sollicitations de chaque partie du châssis avec un poids minimal.

Le châssis est fabriqué dans un nouvel atelier de soudure à l’usine de Bowling Green, en mettant en œuvre un procédé unique de soudage au laser. Le faisceau à haute intensité piloté par ordinateur soude les éléments avec une précision exceptionnelle et des tolérances qui ne dépassent pas les 0,02 millimètres.

Sur ce soubassement plus robuste et plus léger viennent prendre place les autres éléments du châssis, des berceaux avant et arrière en fonte d’aluminium creuse qui se montrent quelque 25% plus légers et 20% plus rigides que les berceaux pleins utilisés sur la structure précédente.

L’innovation touche aussi l’utilisation de nouveaux matériaux, comme la fibre de carbone utilisée pour le capot et les panneaux de toit, ou la fibre nanotube de carbone, mise en œuvre pour les planchers du soubassement de la carrosserie. Il s’agit là d’un mélange de matériaux composites traditionnels et de fibre de carbone, ce qui permet aux panneaux de soubassement de carrosserie d’être plus légers sans perte de résistance ou de rigidité. Ailes avant et arrière, portes et hayon arrière sont réalisés en composés insaturés de polyester chargé en fibre de verre, mieux connus sous le nom de SMC (Sheet molding compounds) plus légers que ceux de la génération précédente. Toutes ces avancées permettent de gagner environ 17 kg par rapport à l’ancienne structure de caisse.

Les éléments légers de la Stingray lui permettent d’offrir une répartition de poids idéale de 50/50. Avec sa puissance estimée de 450 ch (335 kW), la nouvelle Corvette offre un meilleur rapport poids/puissance que la Porsche 911 Carrera ou l’Audi R8.

Ces 450 chevaux sont issus d’un tout nouveau V8 small block LT1 de 6,2 litres, qui offre un couple estimé de 610 Nm. Plus important encore, il génère 67 Nm de couple en plus à bas régime que le précédent moteur de 6,2 litres, parvenant à égaler sur la plage de 1.000 à 4.000 tr/mn la performance du moteur LS7 de 7,0 litres de la Corvette Z06 2013.

Le rendement du moteur provient de la combinaison de technologies avancées telles que l’injection directe, la désactivation de cylindres Active Fuel Management et le calage variable en continu, sans oublier le système de combustion sophistiqué. Plus de 10 millions d’heures de simulation sur ordinateur ont été nécessaires pour concevoir ce nouveau small block, dont plus de 6 millions d’heures pour le seul système de combustion.

Le LT1 est accouplé à des systèmes d’échappement actifs plus perméables que la génération précédente, en partie grâce à une augmentation du diamètre qui passe de 63,5 mm à 69,8 mm. Le système de série offre une amélioration de 13 % du débit d’air et dispose de deux soupapes à papillon qui participent à l’onctuosité du moteur à vitesse stabilisée, lorsqu’il fonctionne en mode V4 pour économiser le carburant.

En option est proposé un système d’échappement actif bi-mode, qui offre une amélioration de 27% du flux d’air. Il dispose de deux soupapes supplémentaires qui s’ouvrent pour laisser passer les gaz plus directement dans le silencieux. Lorsqu’elles sont ouvertes, ces soupapes augmentent les performances du moteur et génèrent un bruit d’échappement plus profond.

Le LT1 est accouplé à une boîte automatique à six rapports à palettes ou à une boite mécanique sept vitesses TREMEC TR6070 exclusive avec fonction Active Rev Matching. La Corvette conserve la disposition traditionnelle avec la boîte accolée au pont arrière pour obtenir une répartition des masses idéale.

La boite manuelle sept vitesses dispose de la fonction Active Rev Matching à la montée et à la descente des rapports. Ce dispositif mis en service par le conducteur peut être facilement embrayé ou débrayé grâce à des palettes au volant. La boite sept est associée à un nouveau volant moteur bi-masse et à un embrayage à double disque, ce qui permet d’avoir des passages de rapports souples et précis grâce à une inertie plus faible. La transmission montée avec le pack Performance Z51 dispose de rapports serrés spécifiques, pour une conduite plus exigeante.

« La fonction Active Rev Matching facilite la conduite de la nouvelle Corvette tout en la rendant plus plaisante quand on recherche la performance, » commente Tadge Juechter. « Elle anticipe la vitesse qui va être passée et donne sous forme électronique un coup de gaz, pour faire correspondre le régime moteur et la boite, ce qui donne beaucoup de fluidité aux passages de rapports. »

Une boite automatique six vitesses Hydra-Matic 6L80 à palettes est également disponible. Elle est optimisée pour une utilisation avec la désactivation de cylindres et dispose d’un convertisseur de couple à faible inertie qui profite à la souplesse des changements de rapports. En outre, les seuils de passage de vitesse peuvent être réglés grâce au sélecteur de Mode de Conduite.

Au volant : une voiture plus directe et plus communicative

• Confort et comportement meilleurs avec la suspension magnétique de 3ème génération
• Réponse et ressenti modulables grâce à la direction à assistance électrique
• Adhérence optimale avec le différentiel électronique à glissement limité

Le châssis et la suspension de la nouvelle Corvette Stingray sont conçus pour tirer parti d’une structure plus légère et plus rigide. La réduction de la flexion de la structure a permis aux ingénieurs de gérer plus finement les paramètres de la suspension et de la direction, ce qui a abouti à un comportement plus agile et plus réactif.

« Un objectif important pour la septième génération de Corvette était de parvenir à avoir un rapport plus intime et plus proche avec la voiture, » déclare Mike Bailey, Ingénieur des systèmes châssis. « Que ce soit sur la route ou sur le circuit, nous voulions que le conducteur se sente à l’aise et en pleine confiance au volant. »

Si la Corvette Stingray conserve le principe des épures de suspensions qui ont fait leurs preuves en course, des triangles inégaux à l’avant et à l’arrière, les éléments qui les composent sont nouveaux. Les améliorations apportées à la suspension sont par exemple le montage de bras inférieurs creux, qui font gagner environ 4 kg par véhicule et de nouveaux tirants de pincement arrière en aluminium plus légers de 1,1 kg par rapport aux anciens tirants acier.

La Corvette Stingray s’équipe de roues de 18 x 8,5 pouces à l’avant et de 19 x 10 pouces à l’arrière, les modèles dotés du pack Performance Z51 étant montés sur des jantes en aluminium forgé de 19 x 8,5 pouces à l’avant et 20 x 10 pouces à l’arrière. Les nouveaux Michelin Pilot Super Sport mis au point spécialement pour la septième génération de Corvette offrent un niveau d’adhérence comparable aux pneus plus larges des modèles précédents.

Ainsi équipée, la Corvette Stingray dotée du pack Performance Z51 est capable d’afficher une accélération de 1 g en virage – comparable à la Corvette Grand Sport 2013. Mais ce qui compte, c’est que cette performance est obtenue avec des pneus et des roues plus étroits et plus légers. L’empreinte au sol plus faible réduit la résistance au roulement, les efforts au volant et les bruits de roulement, ce qui participe à la sensation de réponse plus agile et plus immédiate de la direction, au confort de roulage et à la sobriété.

Au niveau des dimensions, l’empattement de la nouvelle Corvette mesure environ 2,5 cm de plus que la génération précédente, et les voies avant et arrière ont aussi gagné presque 2,5 cm. Ces modifications permettent d’avoir une voiture plus stable, plus particulièrement à vitesse élevée, tandis que le rayon de braquage est réduit d’environ 60 cm pour une plus grande maniabilité dans les virages serrés.

La Corvette Stingray dispose en série d’amortisseurs monotubes Bilstein à piston de 35 mm, montés sur des paliers en aluminium absorbeurs de choc à découplage, qui permettent de séparer les contraintes enregistrées par la tige du combiné amortisseur de celles subies par le corps de l’amortisseur. La version équipée du pack Performance Z51 est montée avec des amortisseurs Bilstein à piston de 45 mm pour un meilleur contrôle des mouvements de caisse sur le circuit. La Z51 est disponible avec la troisième génération de suspension pilotée Magnetic Ride Control, qui propose un nouveau système d’amortisseur à double enroulement/double bobine aux réactions 40% plus rapides, ce qui profite autant au confort qu’au comportement.

Le nouveau système d’assistance de direction électrique permet de moduler les rapports de démultiplication et l’effort, pour adapter la réactivité et la communicativité à toutes les situations. Mais il offre également plus de précision et se montre plus informatif, avec une modulation de l’effort plus importante pour la conduite à haute vitesse et une plus grande sensibilité et linéarité autour du point milieu. La communicativité profite aussi de l’augmentation de la rigidité de la colonne de direction de 150%. La rigidité torsionnelle de l’arbre intermédiaire a progressé de 600% et la crémaillère est dorénavant montée sur la structure du berceau avant. Ainsi, le système de direction est cinq fois plus rigide que la génération précédente.

La Corvette équipée du pack Performance Z51 est dotée également d’un différentiel électronique à glissement limité (eLSD) qui se charge de répartir de la meilleure façon possible le couple entre les roues arrière. Le système dispose d’un embrayage à commande hydraulique qui peut faire varier de manière continue et peut passer de totalement ouvert à totalement fermé en quelques dixièmes de seconde. Il répartit le couple selon des paramètres calculés en fonction de la vitesse de la voiture, des mouvements appliqués au volant et de la position de l’accélérateur, ce qui améliore la réponse de la direction, le comportement et l’adhérence.

« Le différentiel électronique à glissement limité transforme la Stingray en optimisant la tenue de route en fonction de la situation de conduite, » explique Mike Bailey, Ingénieur châssis. « En modulant en continu la répartition du couple entre les roues arrière, le système eLSD se montre capable d’améliorer l’adhérence en sortie de virage, la stabilité en ligne droite, l’attaque en virage et la réactivité. »

Le système eLSD est totalement intégré au contrôle de trajectoire StabiliTrak et à la gestion de l’antipatinage. Ses lois varient en fonction du mode choisi grâce au sélecteur de Mode de Conduite :

• Le Mode 1 est le paramètre par défaut adopté pour la conduite de tous les jours, et privilégie la stabilité du véhicule

• Le Mode 2 se met en route lorsque le contrôle électronique de trajectoire est désactivé dans les modes de conduite Sport ou Circuit. Ce paramétrage donne plus d’agilité en virage et d’adhérence en sortie de virage

• Le Mode 3 est automatiquement sélectionné quand est enclenché le Performance Traction Manager. Ce paramétrage fonctionne comme le Mode 2, mais il est optimisé pour travailler avec le Performance Traction Manager.

Les freins Brembo montés de série, à étriers fixes à quatre pistons issus de la compétition, offrent une puissance de freinage exceptionnelle sur route ou sur circuit. En voici les principales caractéristiques :

• Les disques avant de 320 mm avant et arrière de 338 mm disposent d’une surface de friction 35% plus importante que les freins de la génération précédente. Les distances d’arrêt peuvent ainsi être réduites de 9%

• Le pack Performance Z51 comprend des disques avant bi-matière, rainurés de 345 mm et rainurés de 338 mm à l’arrière. Ils offrent une surface de friction 6% plus importante que la Grand Sport de génération précédente et bénéficient à l’avant comme à l’arrière d’un refroidissement pour mieux affronter les circuits. Les distances d’arrêt sont réduites en conséquence de 5%

• Tous les systèmes de freinage disposent d’étriers avant et arrière fixes, cette rigidité réduit l’usure des plaquettes, la prise au vent et permet de mieux gérer la répartition.

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  387276chevroletcorvette4

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  942733chevroletcorvette5

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  557575chevroletcorvette2

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  632310chevroletcorvette6

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  387995chevroletcorvette3

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  518804chevroletcorvette8

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  156494chevroletcorvette10

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  961841chevroletcorvette9

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  606270chevroletcorvette

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  518276chevroletcorvette20

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  693696chevroletcorvette18

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  606071chevroletcorvette7

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  6660012014ChevroletCorvette006

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  179987chevroletcorvette13

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  847219chevroletcorvette15

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  653316chevroletcorvette16

Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  212641chevroletcorvette17

_________________
Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray  295664285
"l'union fait la force"
Revenir en haut Aller en bas
https://autos-infos-normandi.niceboard.com
 
Salon de Detroit 2013: Nouvelle Chevrolet Corvette C7 Stingray
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [08032012] Les Super Junior dévoilent leur plan pour 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE COIN AUTOMOBILE :: VOITURES ÉTRANGERES DE NOS JOUR :: Chevrolet ●-
Sauter vers: