AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

  L’architecture de la e-mobilité : Audi e-tron Sportback concept

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7605
Localisation : Pont-Farcy 14380
Date d'inscription : 16/01/2007

MessageSujet: L’architecture de la e-mobilité : Audi e-tron Sportback concept   Dim 23 Avr - 1:44

L’architecture de la e-mobilité : Audi e-tron Sportback concept - Samedi 22 Avril 2017


Étude de style et démonstration de technologie, une voiture 100% électrique sous la forme d'un coupé : première mondiale de l’Audi e-tron Sportback concept dans la métropole chinoise de Shanghai. Audi présente l’étude d’une Audi Gran Turismo quatre-portes électrique, polyvalente et puissante de 320 kW au Salon de Shanghai 2017. Le style du coupé et de sa finition Lux Silver allie des composantes classiques de Audi à une palette de détails avant-gardistes : une plateforme électrique parfaitement conçue pour la technologie et le package d’une conduite électrique.

L’Audi e-tron Sportback représente une avancée importante pour Audi vers la mobilité électrique. Rupert Stadler, Président de AUDI AG, confirme : « Notre Audi e-tron sera lancée en 2018 – la première voiture électrique utilisable au quotidien. Avec une autonomie de plus de 500 kilomètres et une unique expérience de conduite électrique ; nous ferons de ce SUV sportif le produit incontournable de la décennie à venir. L’année suivante, en 2019, viendra la production de l’Audi e tron Sportback – un coupé électrique identifiable au premier regard. »


L’intérieur de couleur claire, intentionnellement fonctionnel et sobre est l’un des principe phare de l’Audi e-tron Sportback. Des écrans tactiles généreux sous l’affichage central, sur la console centrale et dans les finitions de portières communiquent des informations et interagissent avec le système embarqué. Des surfaces horizontales sur le tableau de bord et la console centrale - qui semble flotter - donnent une impression d’ouverture et de perspective à partir de chacun des quatre sièges.

La technologie d’éclairage de cette voiture concept est une innovation visible tant de jour que de nuit. Les LED Digital Matrix à l’avant et à l’arrière offrent un excellent rendement lumineux. De minuscules projecteurs Digital Matrix posent leur marque sur la route devant soi, faisant d’un phare un moyen dynamique et polyvalent de communiquer avec son entourage.

D’un point de vue motorisation, l’Audi e-tron Sportback utilise une configuration qui sera également celle utilisée dans la production des modèles Audi 100% électriques.

Une puissance de 320 kilowatts – qui peut même aller jusqu’à 370 kW en mode turbo – offre le juste niveau de propulsion avec un 0 à 100 km/h en 4,5 secondes seulement. Avec une batterie de 95 kilowattheure, son autonomie excède 500 kilomètres.


Dr. Dietmar Voggenreiter, Membre du Directoire en charge des ventes et du marketing chez AUDI AG, connait l’importance particulière de la mobilité électrique pour le marché chinois : « Nous avons sciemment choisi de présenter l’Audi e-tron Sportback ici à Shanghai car la Chine est le leader mondial en matière de voitures électriques. Ceci s’applique tant à l’infrastructure, au soutien financier qu’aux ventes. Il existe déjà près de 150 000 bornes de recharge dans le pays, avec 100 00 de plus prévues pour fin 2017. Nous sommes amplement équipés pour cette croissance rapide. Lors des cinq prochaines années nous allons proposer cinq modèles de Audi e-tron en Chine, y-compris des véhicules à motorisation purement électrique dont les autonomies dépassent les 500 kilomètres, comme l’Audi e-tron Sportback. »



Emotion et puissance : le design Audi coupé

Lors de la première rencontre avec de nouvelles formes, l'oeil cherche des éléments familiers. Le design de l’Audi e tron Sportback allie des lignes typiques Audi à des lignes et solutions radicalement nouvelles. La calandre avant Singleframe, caractéristique distinctive de chaque Audi depuis 2003, dont bénéficie également l’Audi e-tron Sportback, en est le meilleur exemple. Cependant, la grille de radiateur étant obsolète avec un moteur électrique - ce dernier ne nécessitant pas le volume d’air nécessaire à un moteur à combustion - la calandre octogonale emblématique Audi est occupée par une surface pleine de la même couleur que la carrosserie. Une surface sculpturale avec en relief les quatre anneaux Audi – identique à la grille classique Audi Singleframe.

Les bords de la surface centrale sont étirés vers l'arrière, ce qui permet à l'air de circuler en haut. L'entrée d'air est entre des crochets dans un cadre octogonal peint en noir enveloppant presque toute la largeur de l’avant. La combinaison du capot s’étendant vers le bas, le tablier avant, les arches des roues et la signature lumineuse offre à cette Audi un visage incontournable.

Les designers Audi adoptent également une nouvelle tactique pour le flux d’air sous le front lid. Au-dessus de la partie avant, particulièrement plongeante, un pont, relie les deux passages de roue et s’ajoute comme air deflector. Ceci donne à l’avant un caractère bien plus dynamique que la structure lourde d’un véhicule à combustion dont le moteur se trouve à l’avant.


Un coup d’oeil sur le flanc de l’Audi e-tron Sportback concept révèle aussitôt ses points communs avec les deux autres coupés quatre-portes de la marque. La ligne de toit plonge vertigineusement à l’arrière. Le bord inférieur des fenêtres latérales arrières dessine une légère courbe montante, se terminant par un angle serré, tous deux étant des éléments de référence de l’Audi A5 et l’Audi A7 Sportback. La cabine allongée s’harmonise avec la partie basse typique des SUV et les roues larges lui confèrent une réelle présence.

Les quatre passages de roue marqués par leur horizontalité s’étendent bien au-delà de la cabine. Ils façonnent la ligne typique du quattro – non seulement en offrant une preuve visuelle d’une voie large et dynamique, mais également en inscrivant l’Audi e-tron Sportback dans l’ADN de la marque. Des pneus larges de 23-pouces dans un design technique à 6 rayons mettent en avant la présence très assurée de ce coupé aux dimensions imposantes. La longueur extérieure de 4,90 m, largeur 1,98 m et 1,53 m de haut avec un empattement de 2,93 m positionnent l’Audi e-tron Sportback dans le segment C, proche de l’Audi A7.

De petites caméras remplacent les rétroviseurs extérieurs. Cette technologie offre, en complément d’une meilleure circulation de l’air et de la réduction du bruit au vent, de combler presque à 100% l’angle mort du rétroviseur ainsi que la gêne visuelle diagonale avant. Les images de la caméra sont affichées dans les portières. Audi présente cette technologie comme un avant-goût concret de la version de série.

La partie arrière demeure très précise et soignée, avec une bande lumineuse large et un bord de séparation saillant. Une fois de plus, l’horizontalité très marquée des passages de roue domine les proportions. Le diffuseur arrière est visible sous le pare-chocs.



Sous les projecteurs : les nouvelles technologies d’éclairage Audi

Audi entame un nouveau chapitre en matière de technologie d’éclairage avec l’Audi e-tron Sportback concept. Premier constructeur à adopter des phares ‘full LED’ ; Audi a également permis aux technologies Matrix LED, éclairage laser et OLED de faire les avancées nécessaires à leur percée. A Shanghai, sont présentées, en avant-première, de nouvelles fonctions complexes qui réinventent la vision et l’interaction avec l’entourage.

Des bandes lumineuses étroites des deux côtés, sous le capot avant – les feux de jour – symbolisent les yeux du concept. Grâce à une combinaison de diodes électroluminescentes et d'une surface micrométrée et d'une technologie de contrôle complexe, un grand nombre de mouvements animés et de signatures sont possibles. Lorsque l’Audi e-tron Sportback démarre et aussi lorsque les portes sont ouvertes, le système utilise des segments commutables pour générer des signaux de bienvenue visuels dynamiques.

Dans leur configuration de base, les éclairages de jour révèlent deux rangées de segments éclairés finement structurés qui donnent à cette surface lisse une tridimensionnalité éclatante – c’est la signature de l’Audi e-tron Sportback.

Le design des logos, au centre du Singleframe à l’avant et, à l'arrière n'est pas moins frappante. Les quatre anneaux, aussi, sont éclairés et semblent flotter sur le fond sombre. L'emblème des anneaux lumineux arrière sert de troisième feu stop.

Sous les feux de jour, de part et d’autre du Singleframe, se trouvent deux larges champs lumineux, chacun comprenant environ 250 LEDs qui offrent un large potentiel de graphismes attrayants et de signaux de communication, même en mouvement.


Un autre élément marquant, les deux modules de projection baptisés Digital Matrix Light (DML) – qui s’intègrent à l’avant de la voiture sous les champs LED. Cet éclairage de projecteurs laser ultra-haute résolution avec plus de 1.3 million pixels chacun sert de feu de croisement et de route. Les voitures arrivant en face peuvent être précisément coupées du rayon lumineux et ne sont ainsi pas éblouies.

Une nouveauté : dans les passages étroits, la largeur de route nécessaire à la voiture peut être précisément projetée sur la route par les phares. En zones de travaux, par exemple, ceci permet au conducteur de percevoir à l’avance s’il risque de quitter sa trajectoire – une nette avancée en matière de sécurité routière.

Ces projecteurs laser peuvent également émettre des signaux sur la surface de la route – un motif de passage piéton par exemple si le conducteur s’arrête pour permettre à un piéton de traverser. Il est également possible de projeter et d’animer des chiffres et des lettres, ouvrant ainsi une communication graphique-verbale avec le monde extérieur.

Les LEDs sont également utilisés pour les feux arrière ; leur bande lumineuse typique, bordée d’aluminium, accentue la largeur du véhicule et son dynamisme. Des unités d’éclairage extérieur semblent flotter et intègrent la signature classique de l’Audi e-tron aux feux arrière. Les indicateurs de changement de direction typiquement Audi, avec un balayage de l’intérieur vers l’extérieur, font également partie des caractéristiques de l’arrière du véhicule. L’éclairage Digital Matrix intensifie considérablement cette signalisation, en cas de freinage d’urgence par exemple.

De petits projecteurs matrix laser se trouvent sur les quatre côtés du véhicule. Ils sont dirigés au sol afin de donner une dimension supplémentaire aux signaux dynamiques tels que le balayage de changement de direction, donnant des indications claires aux autres usagers de la route. Ainsi, une fois de plus, Audi se positionne comme le pionnier de l’éclairage avec son Audi e-tron Sportback et démontre à quel point il est possible d’allier progrès en matière de sécurité routière et design avant-gardiste.



Un espace hors normes : l’intérieur

Pour ce qui est de l’intérieur, l’Audi e-tron Sportback concept utilise méthodiquement tous les avantages qu’offre une voiture à motorisation électrique. Les unités de stockage d’énergie disparaissent sous le sol et les moteurs électriques prennent bien moins de place qu’un moteur à combustion, les éléments connexes et le réservoir volumineux. Les moteurs électriques se situent sur les essieux avant et arrière, supprimant de fait l’arbre de transmission. Ainsi, la position de la console de bord est indépendante de toute structure et semble maintenant suspendue entre le conducteur et le siège passager avant. Ce design accentue le volume spacieux et éclairé, et les ouvertures dans les éléments de soutien très fins peuvent servir de lieu de stockage.

En outre, le biais horizontal de l’architecture intérieure augment l’impression de voluminosité. Le conducteur et jusqu’à trois passagers voyagent sur des sièges individuels ; des espaces amples pour les épaules et les jambes à l’arrière.

Tout l’intérieur se focalise sur le poste de pilotage et les commandes. Les larges dalles d’affichage derrière le volant et sur la console centrale semblent noires lorsqu’elles sont inactives et s’allument quand la voiture démarre – un design qui rappelle le minimalisme et les écrans du cockpit modernes d’un avion de ligne.

Le panneau d’instruments du MMI comprend désormais deux écrans ; le véhicule enveloppe ses occupants avec le prolongement du dessin des portes de l’avant vers l’arrière.

Une des nouveautés est le design vertical devant le passager avant : il intègre un écran qui peut proposer des données de navigation, la météo et la température extérieure. Sous l’écran, sur toute la largeur, des petites aérations au design très tangible qui se positionnent très intuitivement.

Dans sa configuration standard, le compartiment à bagages de l’Audi e-tron Sportback fait 550 litres. Lorsque les sièges arrière sont repliés, la capacité atteint 1 450 litres.



Le poste de pilotage du futur

Les modules d’affichage et de commandes dans l’Audi e-tron Sportback concept sont profondément ancrés dans l’architecture horizontale et sculpturale du poste de pilotage. Ceci est caractérisé par le large dalles TFT et les affichages OLED.

Le menu principal, le poste de pilotage virtuel derrière le volant – entouré d’un fin cerclage – affiche la vitesse, le niveau de charge de la batterie, et l’autonomie. Les graphismes sophistiqués donnent un effet spatial à l’affichage 2D.

De part et d’autre du poste de pilotage virtuel se trouvent deux surfaces de commandes tactiles. Le conducteur utilise l’unité compacte gauche pour les fonctions d’éclairage. L’unité de droite – un affichage tactile OLED de 10 pouces – sert à gérer les systèmes de divertissement et de navigation. Les fonctions du menu principal apparaissent sous forme de tuiles soigneusement alignées, chacune ayant son propre sous-menu. Il est également possible d’accéder à d’autres importantes fonctions par des touches d’accès direct.

Sous l’affichage de la console centrale, un écran tactile OLED supplémentaire pour le réglage de la température et diverses fonctions auxiliaires. Chaque occupant de la voiture peut lire les informations sur la qualité de l’air via un module au plafond.


Intégrés dans les portes avant comme arrière, un affichage supplémentaire aux surfaces légèrement bombées sert de rétroviseur. Un traitement spécial des images donne une image particulièrement claire même lorsque l’éclairage est faible, avec un bon contraste et sans éblouissement aucun.

De même, les deux passagers arrière de l’Audi e tron Sportback concept ont leur propre affichage tactile dans les bacs de portière. Ceux-ci servent également à régler la température par zone, ainsi que pour le divertissement ou pour partager des données avec le conducteur. Quand la voiture est à l’arrêt, les affichages peuvent montrer des images provenant des caméras/rétroviseurs. Ceci permet aux occupants de repérer les utilisateurs de la route s’approchant du véhicule avant d’ouvrir une portière, réduisant ainsi le risque de collision.

Le concept car est connecté à Internet via un module LTE. Les passagers peuvent surfer le web et envoyer des emails via leurs appareils mobiles. Des services sur mesure du portefeuille Audi connect sont fournis à la voiture à destination du conducteur.

Le conducteur peut également accéder à de nombreuses fonctions de l’Audi e-tron Sportback concept à partir du volant à méplat. Ses rayons horizontaux sont équipés de surfaces tactiles. Le conducteur peut agir sur le mode de récupération de l’énergie vie des palettes au volant.

La console centrale comprend un levier de vitesses plat, fin, avec un bouton de sélection sur la gauche pour choisir le mode de conduite. Le conducteur passe d’un mode à l’autre en le tapotant doucement vers l’avant et vers l’arrière.



Une motorisation classique à l’avenir : trois moteurs électriques

L’étude technologique Audi e-tron Sportback concept utilise trois moteurs électriques puissants – un sur l’essieu avant et deux sur l’essieu arrière. Le rendement total est de 435 ch, avec un boost temporaire permettant au conducteur d’obtenir 503 ch.

Les moteurs électriques sont particulièrement efficaces sur un large spectre de vitesses moteur, y compris à charge intermédiaire ou faible. Ils allient ainsi le plaisir d’une conduite pleine d’émotions avec une belle autonomie. Les moteurs électriques sont refroidis par eau, tout comme le boitier électronique.

Le marque a d’abord présenté le concept trois-moteurs-électriques dans son étude Audi e-tron quattro concept en 2015 au Salon Automobile de Francfort. Il sera maintenant utilisé dans des modèles de série et transforme l’Audi e-tron Sportback concept en une quattro électrique puisque le couple est délivré aux quatre roues.

Le principe de fonctionnement est le suivant : Un régulateur calcule en permanence l’interaction optimale entre les moteurs électriques, et ce pour chaque situation de conduite. En charge faible, seul le moteur sur l’essieu avant génère la propulsion. Lorsque le conducteur accélère fort en mode de conduite S et que les trois moteurs électriques fonctionnent ensemble, un rendement de 503 ch et plus de 800 Nm de couple son disponible une fois le boost activé. Le 0 à 100 km/h se fait en 4,5 secondes ; la vitesse maximale, limitée électroniquement à 210 km/h, est rapidement atteinte. En mode de conduite standard D, l’Audi e-tron Sportback délivre 435 ch.

La clé de la gestion des trains roulants sont la position de l’accélérateur, le mode sélectionné dans l’Audi drive select, et le choix de gestion de la boite de vitesses : D ou S – ainsi que le niveau de charge de la batterie. Les données collectées par les capteurs conçus pour la fonction « Piloted driving », les données relatives à la route intégrées dans le système de navigation et l’info-trafic en temps réel provenant d’Audi connect rentrent en compte dans l’optimisation de la consommation d’énergie, ajustée en permanence à l’environnement du véhicule.

L’accent est mis non seulement sur la puissance de la performance, mais également sur une efficacité maximale. Avant même de démarrer le conducteur peut attendre de l’Audi e-tron Sportback concept qu’elle calcule une stratégie optimale de conduite afin de minimiser la consommation d’énergie. Lorsqu’elle roule, l’Audi e-tron réemmagasine de grandes quantités d’énergie. Jusqu’à un freinage moyen, les moteurs électriques seuls sont responsables de la décélération du véhicule. Les freins hydrauliques n’entrent en jeu que lors de freinages importants. Le conducteur peut ajuster le niveau de récupération d’énergie selon plusieurs niveau. Celui le plus faible ne récupère même parfois rien selon la situation. A l’inverse il est possible d’utiliser un mode « roues libres », sans aucun effet de couple – un des moyens les plus efficaces d’allonger l’autonomie.

Le concept avec deux moteurs électriques sur l’essieu arrière offre de vrais avantages en matière de conduite sportive. Le contrôle du couple, qui travaille avec l’ESC, distribue de manière active et variable la puissance entre les deux essieux en fonction des besoins. Ce type d’architecture procure un dynamisme et une stabilité sans faille. Grace à la réaction quasi-instantanée des moteurs électriques, les gestes de contrôle sont ultra-rapides. Le concept de motorisation de l’Audi e-tron Sportback s’adapte parfaitement à toutes les situations, qu’il s’agisse d’une ligne droite ou de virages.



Parfaitement installée : la batterie lithium-ion

Comme précédemment sur l’Audi e-tron quattro concept, la batterie lithium-ion du concept car est placée entre les essieux sous l’habitacle. Ce positionnement engendre un centre de gravité bas et un une répartition des masses de 52:48 (avant :arrière). Ceci donne à ce SUV sportif un dynamisme et une sécurité de conduite exceptionnelles comparé aux autres véhicules du segment. Le compartiment des batteries se trouve intégré sous le plancher du véhicule. Grace à son design modulaire, la batterie est en principe adaptée à d’autres concepts automobiles.

La batterie refroidie par eau a une capacité énergétique de 95 kWh. La charge complète donne une autonomie de plus de 500 kilomètres selon le cycle NEDC. Le Combined Charging System (CCS) avec deux connecteurs permet de charger en utilisant soit un courant alternatif (AC) ou un courant continu (CC). Avec courant continu et la puissance de charge de 150 kW visée par Audi, en près d’une demi-heure la batterie peut se charger suffisamment pour faire jusqu’à 400 kilomètres.

Avec sa position légèrement inclinée et sa géométrie, la prise de charge innovante sur les passages de roues est particulièrement ergonomique. Par ailleurs, la recharge par induction sans contact de l’Audi-e tron Sportback concept peut se faire via Audi Wireless Charging (AWC). Cela se fait en plaçant une station de charge avec bobine intégrée au sol là où la voiture stationne, et de le brancher. Le système de stationnement piloté positionne l’Audi e-tron Sportback concept au-dessus de la station de charge au centimètre près. La charge démarre automatiquement. Le champ magnétique induit un voltage alterné dans la seconde bobine placée dans le sol de la voiture. Le courant alterné est converti en courant continu par le système de gestion électronique embarqué et la batterie est chargée avec une puissance maximale de onze kilowatts.

Le processus de charge s’arrête automatiquement dès que la batterie est entièrement chargée. La technologie Audi Wireless Charging est efficace à plus de 90%, la rendant ainsi comparable à une charge par câble. Le champ généré ne représente aucun danger pour l’homme, ni pour les animaux. Il n’est généré que quand le véhicule est positionné au-dessus du la station de charge par induction. Les conducteurs peuvent suivre le processus de charge à partir de leur smartphone via une application du portefeuille Audi connect. Tous les réglages de climatisation et de température peuvent également s’effectuer à distance en utilisant cette application.

La pompe à chaleur contribue également à l’efficacité de ce concept. Elle utilise la chaleur générée par certaines composantes électriques pour climatiser l’intérieur, devenant ainsi un élément central de régulation thermique.



High-tech par Audi : le châssis

Le châssis reflète le caractère dynamique de l’Audi e-tron Sportback concept. L’adaptive air suspension sport – suspension pneumatique adaptative – contribue à son efficacité. Suivant la vitesse, la hauteur de caisse varie jusqu’à 63 millimètres, réduisant sensiblement la trainée aérodynamique. L’adaptive air suspension sport peut être controle via l’Audi drive select.

Les essieux avant et arrière sont légers, la suspension à cinq bras en aluminium et acier haute-résistance. Les roues font 23 pouces de diamètre et sont chaussées de pneus 285/30. Des disques de frein larges : 20 pouces à l’avant et 19 pouces à l’arrière pour ralentir l’Audi e-tron Sportback concept confortablement et en toute sécurité.



Le cheminement vers la production – e-mobilité chez Audi

Audi travaille sur des modèles de voitures hybrides ou tout-électriques depuis la fin des années 1980. La première voiture alliant un moteur à combustion à un moteur électrique – l’Audi duo - fut produite à partir de 1997, revêtant l’habillage de l’Audi A4 Avant. Un développement historique dans l’avancée technologique des voitures électriques fût l’Audi R8 e-tron, révélée au Salon Automobile de Francfort en 2009 et qui en 2012 a établi un temps record pour une voiture électrique sur la Boucle Nord du circuit de Nürburg.

En 2014 Audi s’est vu ajouter un premier plug-in hybrid à sa gamme, sous la forme de l’Audi A3 e-tron 204 ch – ses batteries sont rechargeables par câble et par récupération et donnent au tout-électrique une autonomie de plus de 50 kilomètres dans le cycle NEDC. L’Audi Q7 e tron entre en scène début 2016 – mue par un 3.0 TDI et un moteur électrique délivrant 373 ch et 700 Nm de couple. Elle accélère de l’arrêt à 100 km/h en 6,2 seconds et s’avère particulièrement efficace. En mode tout-électrique son autonomie atteint 56 kilomètres avec des émissions locales à zéro. C’est également le premier plug-in hybrid équipé d’un moteur à 6 cylindres et à une transmission intégrale permanente quattro.

Le concept dévoilé par Audi en 2015 au Salon Automobile de Francfort : étude appélée « e-tron quattro concept » –précurseur chez Audi d’une voiture de série tout-électrique. Une SUV radicalement reconfigurée avec une autonomie atteignant 500 kilomètres et le spacieux et le confort d’une voiture classique de la gamme Audi. Sa performance routière est celle d’un véhicule de sport haute-performance, l’Audi e-tron quattro sprinte de 0 à 100 km/h en 4,6 secondes seulement.

Le modèle de série de cette SUV pionnière fera son apparition sur le marché en 2018. L’Audi e-tron Sportback concept suivra, avec une production de série en 2019.


Le groupe Audi composé des marques Audi, Ducati et Lamborghini est l’un des constructeurs d’automobiles et de motocycles haut de gamme qui remportent le plus de succès. L’entreprise est présente sur plus de 100 marchés dans le monde entier et produit des véhicules sur 16 sites implantés dans 12 pays. AUDI AG possède plusieurs filiales à 100 %, dont les sociétés Audi Sport GmbH (Neckarsulm/Allemagne), Automobili Lamborghini S.p.A. (Sant’Agata Bolognese/Italie) et Ducati Motor Holding S.p.A. (Bologne/Italie).

En 2016, le groupe Audi a livré à ses clients environ 1,868 million d’automobiles de la marque Audi ainsi que 3 457 voitures de sport de la marque Lamborghini et environ 55 451 motos de la marque Ducati. En France, en 2016, Audi réalise une année record avec 64 671 immatriculations. AUDI AG a réalisé au cours de l’exercice 2016 un résultat d’exploitation de 3,1 milliards d’euros pour un chiffre d’affaires de 59,3 milliards d’euros. L'entreprise emploie actuellement quelque 88 000 personnes dans le monde entier, dont plus de 60 000 en Allemagne. Audi se concentre sur des produits et des technologies durables pour l’avenir de la mobilité.

Source : Communiqué de Presse Audi France













Dr. Dietmar Voggenreiter (membre du conseil d'administration de AUDI AG
pour les ventes et le marketing) et le concept Audi e-tron Sportback.










































Marc Lichte (Chef de Design, AUDI AG)











Dr. Dietmar Voggenreiter (membre du conseil d'administration de AUDI AG
pour les ventes et le marketing) et le concept Audi e-tron Sportback.









_________________

"l'union fait la force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autos-infos-normandi.niceboard.com
 
L’architecture de la e-mobilité : Audi e-tron Sportback concept
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Puissante et compacte : la nouvelle Audi RS 3 Sportback
» Recherche Audi RS6
» audi rs5 mod probleme
» audi q7 v12 inuit edition on devais pas avoir le coastline ?
» [Journal]Architecture de l'Aventure.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE COIN AUTOMOBILE :: VOITURES ÉTRANGERES DE NOS JOUR :: Audi ●-
Sauter vers: